Raskal - mer. 13 janv. 2021

Grâce à la carte gravée sur la tablette en bois prise sur la dépouille de la Sorcière Elfe, l'officier Ambrosius mena les 4 rescapés à travers les terres sauvages jusqu'à un village peuplé d'anciens colons impériaux qui s'étaient ralliés aux elfes. Le leader du petit groupe déploya son autorité pour empêcher ses hommes d'aller occire les oreilles pointues et les traitres humains. Etrangement les impériaux furent bien accueillis et l'idée de passer plusieurs nuits au chaud la panse bien remplie avait adouci tout le monde. Sur place, ils firent connaissance avec Dunred, un auxiliaire barbare impérial qui avait déserté. Cet ivrogne notoire commençait à s'ennuyer ferme et son épée à deux mains était assoiffée de sang (enfin c'est ce que prétendait le barbare) aussi il reçu d'un bon œil la proposition d'Ambrosius de les aider à rejoindre Andronicia.

Alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le village, une géante du froid est descendu de sa montagne lointaine pour ravager le village. Ambrosius décida de rameuter ses hommes et d'affronter le monstre, avide de gloire et de pièces d'argent.

La partie a failli tourner en hécatombe car j'avais choisi (et non tiré au sort) le monstre à affronter, en l'occurrence une géante de glace boostée par le scénario et encore plus boostée grâce à une carte évènement. Heureusement pour moi, les cartes d'activation de hordes ou de monstres errants étaient ignorées, sinon j'aurai succombé. Le héros de la partie a été sans conteste, le mage qui a envoyé boule de feu sur boule de feu sur la géante et soigner ses camarades (autant il est efficace quand je joue seul, autant il n'en branle pas une lorsque je joue à plusieurs).

Dunred est bien un sacré ivrogne (premier jet de dé : un "un")
Dunred charge bourré et obtient un "un" au dé d'attaque ("bye")
Pendant ce temps-là, l'officier s'intéresse de prêt à un objet aperçu. Il est très motivé.
Le mage commence sont déluge de feu mais la géante est plus puissante qu'il n'y parait
Le massacre continue mais la géante subit les attaques combinées du groupe (attaque en puissance obligatoire)
Et là...le coup de bol avec des "20" aux jets d'attaque et la géante prend cher
Le mage positionne parfaitement sa boule de feu et adieu la géante.

Raskal a été contacté(e) et a accepté la publication de son texte et ses images sur ce site.
Vous pouvez consulter la version originale sur son site.
Laissez lui un petit commentaire également, ça fait toujours plaisir.